Recherche

EDC de Ersatz

Bienvenue sur les EDCs de Dreadcast
Vous trouverez ici tous les articles rédigés par Ersatz

Cacher

[RP] Lun'à'tic.

Alors que vous naviguez sur la matrice, il se peut que vous tombiez par hasard sur un dossier, laissé là par sa propriétaire. S'il n'est pas caché, rien ne le met en avant non plus.
C'est un espace personnel, qui n'est relié à aucun réseau social, pas plus qu'il n'est anonyme.




--Demande d'accès--
--Accès autorisé--
--Sécurités activées--


.// Connexion à l'espace matriciel #458896201
.// Ouverture du dossier matriciel : Lun'à'tic.

Je suis lunatique. Enfin, quelque chose comme ça. C'est pas vraiment facile à gérer au quotidien... Des fois je me demande même si j'entre pas dans la catégorie des bipolaires. Je demanderais bien à un psy, mais tous les diplômés sont en cryo, ou morts. Comme on dit : "c'sont les armuriers les plus mal armés".


Je me fatigue, à changer d'humeur au gré d'un rien. Un regard de travers et mes cœurs se broient, je suis au fond du gouffre. Un sourire, un compliment sur mon taff et d'un coup je me sens invincible, du genre à pouvoir aller casser la gueule à Serverguard en personne. Puis pouf, une réponse de com' qui tarde à me venir, et je ne sais plus comment je m'appelle. Suffit d'un reproche et j'suis à deux griffes d'aller m'prendre une mine dans un taudis abandonné.


C'est un peu fort pour du... lunatisme, nan ? Hypersensibilité, peut-être. Surtout depuis l'expé au Purgatoire. ça aussi, ça a laissé des traces.


Bref, j'sais pas. Si j'disais 'Bipolaire', ça ferait genre "Malade imaginaire", vu que personne ne m'a jamais diagnostiqué quoi que ce soit. En même temps j'en ai jamais parlé à un doc, je les ai jamais trop aimés.
pas ma faute, je suis allergique aux blouses blanches et aux airs supérieurs, aux sourires condescendants et aux imbéciles qui pensent que te menacer pour te soigner, ça se tente. Enfin je m'égare. Et je généralise, c'est mal. Certains sont sympas.


Je me suis, donc, autoproclamée non-saine d'esprit. En général les gens vont pas chercher plus loin, et ça me va bien. Y'a ceux à qui j'ai pas l'intention d'en parler, et ceux dont je crains la réaction si je dév'loppais. L'un dans l'autre je n'en parle à personne. Pas à même à mon Lord. Que lui dirais-je ? Mes états d'âme, mes doutes, ça le blesserait. Il se r'mettrait encore en doute et il en souffrirait.


Névrosée jusqu'à l'os, la vaut'. Je supporte pas qu'on me touche, mais je supporte pas pour autant qu'on m'ignore. Et je supporte pas de ne pas toucher les rares dont j'aime le contact. C'est du tout ou rien, la demi-mesure j'ai pas encore trouvé. ça me fait aussi mal d'être touchée par un inconnu, que de ne pas pouvoir être en contact avec mes quelques proches. ça brûle en-dedans, comme une torture. Comme si on m'empêchait d'être complète.


Et puis je compte. J'égrène le temps, qui le sait ? Personne, pas même mon Lord. J'ai peur du temps, de l'éternité et qu'elle puisse se suspendre, aussi aisément qu'on referme une cuve de cryo. Je compte, c'est devenu une habitude, je n'y fais plus attention. Je compte les secondes qui passent, puis le nombre de caresses sur mon bras. Le silence qui traine, puis le nombre de mots qui le fracassent. Combien de lettres dans 'Stockholm' ?


Oui, lui aussi, je le connais bien.
J'aime le mâle qui m'a marquée. Le mâle qui a fait de moi sa Chose. J'ai perdu la notion de liberté, celle de justice quand il s'agit de Lui. Il me les a fait perdre à coups de fouets et d'humiliation, et j'ai acquiescé à chacun de Ses mots. Je donnerais mon APM pour lui, s'il me la réclamait. Nous sommes le Yin et le Yang d'un monstre dont tout le monde se fout éperdument.


Je crois que si je parlais de tout c'que j'ai dans le crâne, certains diraient que je suis folle. Flocon comprenait, en partie. Mais il n'est plus là, lui non plus.
Je me fatigue moi-même à force de tocs et de revirement d'humeur, et je suis surtout sure de fatiguer les "autres". Peut-être est-ce pour ça que mon Lord dort autant ? C'est peut-être moi qui l'ai épuisé, après bientôt 20 ans de vie commune.
Tout comme j'ai peur d'épuiser le seul autre que je vois presque chaque jour.


Bref. J'suis... Ouais, voilà. Lun'à'tic.

Informations sur l'article

Fichiers matriciels
12 Septembre 2017
235√  25 8

Partager l'article

◊ Commentaires

  • Daphnée (0☆) Le 13 Septembre 2017
    Etoilée
  • Celty (0☆) Le 13 Septembre 2017
    [*_*]
  • Tamaki (0☆) Le 13 Septembre 2017
    *infatigable*
  • Hedak (5☆) Le 13 Septembre 2017
    Tu es donc un muffin mi-chocolat noir mi-chocolat blanc ?
  • Ersatz (380☆) Le 13 Septembre 2017
    Je suis un kinder inversé. Chocolat blanc dehors, chocolat noir dedans. :3

    Merci les étoileurs/commenteurs !
  • Jay (562☆) Le 14 Septembre 2017
    Toujours un plaisir de te lire. C'est bien écrit, très bien même, c'est un instantanné prodige que nous offre là. Certes Norah est une jolie poupée mais à la différence qu'elle réfléchie et que sa conscience est remarquable. Merci d'être là. 🖤
  • Ellioth (0☆) Le 17 Septembre 2017
    Princesse... ☆
  • Ersatz (380☆) Le 17 Septembre 2017
    Tu manques, Flocon. :(

    Merci bbG smiley